Eglise Notre-Dame, Royan (17)


Intérieur de l'église (photo CRMH)[D]
Intérieur de l'église (photo CRMH)

L'église Notre-Dame succède à une église néo-gothique datant de 1877 détruite lors du bombardement du 5 janvier 1945. Cependant, elle s'élève à un emplacement différent. Cet édifice très connu est l'oeuvre de l'architecte Guillaume Gillet à qui l'on doit entre autres le pavillon français à l'exposition de Bruxelles (1958) ou la prison de Fleury Mérogis (1968). Dans cette tâche, il est assisté de Marc Hébrard. Les études du béton armé, quant à elles, sont effectuées par Bernard Laffaille, ingénieur-conseil, remplacé à sa mort, en 1955 par René Sarger.
Guillaume Gillet doit faire face à un programme de construction qui lui impose la création d'une église plus vaste que la précédente en dépit d'un budget limité. En effet, l'église est destinée à recevoir deux mille personnes.
Commencée en 1954, Notre-Dame est finalement inaugurée le 10 juillet 1958.


Drac de Poitou-Charentes