Villa Hélianthe, Royan (17)


Façade principale donnant sur le bord de mer (photo CRMH)[D]
Façade principale donnant sur le bord de mer (photo CRMH)

C'est une construction en béton armé (superstructures) et en brique (tour arrière d'escalier, cloisons), couverte d'un toit terrasse goudronné et gravillonné. Large de 10 m, il forme presque un quart de cercle, de sorte que sa façade avant s'étale sur 30 m, contre seulement 19 m pour sa façade arrière. Au rez-de-chaussée, la moitié gauche est un préau traversant dont la dalle est soutenu par de fins poteaux, la moitié droite sert de salle de restaurant et de cuisine, dont les larges ouvertures sur rue sont en retrait d'environ 2 m, ménageant ainsi un espace abrité par la dalle de l'étage.
Les deux étages ont chacun leur balcon sur rue, à rambarde (béton ou grille peinte en bleu), et de grandes portes-fenêtres à volets roulants en bois. Dans la partie gauche, abritant un escalier droit extérieur, la rambarde du premier étage est remplacée par un maillage en béton (claustras).
La façade arrière est sans balcon et chaque niveau est encadré par un large bandeau en béton ; au centre règne une tour carrée en saillie, renfermant un escalier à deux volées droites et percée de séries régulières de trous circulaires en guise de baies. Les ouvertures de ce côté sont beaucoup plus fractionnées que du côté rue et leur différence de dimensions et de formes d'huisseries évite la monotonie. Au deuxième étage, la partie gauche était à l'origine une terrasse sans garde-corps, sur laquelle a été construite vers 1970-75 une extension de hauteur un peu plus grande que la partie droite (décrochement de la corniche en bandeau).
A l'intérieur, un cabinet dentaire occupe la partie gauche du premier étage tandis que la partie droite est réservée à l'habitation : grande pièce à vivre ouvrant sur le balcon côté rue, munie d'une cheminée monumentale à décor de plaques calcaires (assemblage "cyclopéen"), minuscules chambres coté cour. Le deuxième étage, au sol de petits carreaux rouges, renfermait des pièces minuscules (chambres, cuisine, salle-de-bain) et l'aménagement a été entièrement modifié depuis quelques années.
La cour arrière, autrefois en gazon, est couverte de carreaux de ciment.


Drac de Poitou-Charentes