Résidence Foncillon, Royan (17)


Coupe de la résidence Foncillon (Photo CRMH)[D]
Coupe de la résidence Foncillon (Photo CRMH)

La résidence Foncillon se situe à l'angle des rues du Docteur-Audouin et Foncillon. Il se compose de deux blocs identiques joints par les angles. Cette disposition laisse libre un espace à l'angle des rues, dont un quart est occupé par la cage d'escalier, faisant ainsi la liaison entre les deux immeubles. Le volume de l'ensemble est souligné par la distinction des poteaux, poutres, corniches et remplissages ainsi que le stipulait le devis descriptif au sujet des enduits extérieurs : « les deux façades principales recevront un revêtement en Lithographie avec incorporation de joints en ébonite formant panneaux. Les éléments en B.A. concourant à la décoration des façades seront traités pour demeurer brut de décoffrage et ravalés à la boucharde ».
Chacun compte cinq niveaux, avec un rez-de-chaussée pour le parking et les quatre étages pour un total de quinze logements. Les deuxièmes et troisièmes étages sont occupés par des appartements en duplex dont la lecture en façade est révélée par les loggias et les balcons du 2ème étage avec leur auvent encadrant les baies des 2ème et 3ème étages. L'entrée est précédée d'un long auvent trapézoïdal et conduit à la cage d'escalier fermée par des claustras.
Les façades arrière sont rythmées par les galeries qui desservent les différents appartements. L'intersection des blocs est laissée vide et laisse voir la lumière de la cage d'escalier depuis les galeries et la cour en contre-bas.

Si cette réalisation répond bien à la commande de Monsieur Taunay désirant un immeuble " à la Perret ", Louis Simon a finalement livré une résidence acclimatée à l'esprit des immeubles de la reconstruction de Royan et qui s'éloigne de l'austérité des principes du rationalisme constructif de Perret.


Drac de Poitou-Charentes