Guillaume GILLET


Guillaume GILLET (20/11/1912-23/09/1987)

Il est né à Fontaine-Chaalis (Oise) en 1912. Après son baccalauréat en lettres, il entra en 1929 à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, section architecture, où il fut successivement élève des maîtres Defrasse, Madeline, Pontremoli et Auguste Perret.
Diplômé en architecture en 1937, il participa aux travaux des Pavillons du Brésil et de l'Uruguay pour l'Exposition Internationale à Paris. Il obtient également le premier grand prix de Rome en 1946.
Il fut architecte en chef des Bâtiments civils et palais nationaux (chargé des bâtiments français à Rome ) Par la suite, il devient aussi architecte conseil des villes de Paris et de Cannes, du département des Bouches-du-Rhône et de la principauté de Monaco. Il obtient ensuite les postes d'urbaniste conseil de la ville d'Antibes et de professeur à l'école nationale supérieure des beaux-arts. Il fut également président de l'Académie d'Architecture de 1970 à 1973.
Il réalisa l'Église Notre-Dame de Royan entre 1954 et 1958 en association avec M. Hébrard, architecte ; B. Laffaille, R. Sarger et ou Tseng, ingénieurs. D'autres églises lui seront commandées telles l'église Saint-Crépin-Saint-Crépinien de Soissons, la chapelle de la Solitude à Vieux-Condé (Nord), l'église Saint-Joseph-des-Travailleurs à Avignon, la chapelle du Sacré-Coeur de l'École Sophie Barat, à Châtenay-Malabry.
En 1956-1958, Pierre de Gaulle, Commissaire Général pour la France à l'Exposition Universelle de Bruxelles lui confie la réalisation du Pavillon de la France et du Pavillon de Paris.
Parmi ses oeuvres les plus marquantes, il faut retenir : Le Palais des Congrès et l'Hôtel Concorde Lafayette (1966-1974), la Porte Maillot à Paris (1956-1971) ; de grands ensembles immobiliers : à Roubaix, quartier Édouard Anselle, Cité du Pont du Tilleul ; à Marseille, Domaine du Roi d'Espagne, Rond-Point du Prado ; à Versailles, la prison de Fleury-Mérogis

Décédé en 1987, il sera plus tard inhumé - selon son voeu - en l'Église Notre-Dame-de-Royan.

Réalisation :

Drac de Poitou-Charentes